Laureen DELBRAYÈRE, Carlos FLORIN

BDAR – CENTRE HOSPITALIER EPICURA : Atouts et spécificités de la transformation des bâtiments hospitaliers existants

298 298 vues.

Un hôpital évolue sans cesse. Pour des raisons de budget, de délai, mais également dans un souci d’éthique et d’attachement aux lieux, la transformation et l’extension de bâtiments reste souvent la seule option possible. Cette approche de l’architecture hospitalière ne doit pas être vue comme une contrainte, mais bien comme une véritable opportunité.

On ne part pas toujours d’une page blanche…

Un hôpital doit rester à la pointe, Il doit pouvoir s’adapter:

● Évolution de la médecine: la recherche permet de traiter de nouvelles pathologies ou traumatismes
● Évolution des traitements: raccourcissement des temps de soins, d’hospitalisation. Optimisation des diagnostics
● Evolution des techniques: apparition de nouveaux outils, robots, endoscopies, imagerie
● Evolution des pathologies: les habitudes alimentaires, la sédentarité, le stress, la pollution, les épidémies
● Evolution de la capacité: en fonction de la demande, du succès rencontré, l’hôpital doit évoluer en taille

Mais pour des raisons budgétaires, éthiques et environnementales, on ne peut pas ou on ne souhaite pas construire un nouvel hôpital.
L’hôpital existant dessert en outre une zone géographique bien précise, avec ses patients et son personnel réguliers. L’attachement à un lieu et à une histoire sont importants

Dès lors, au gré des budgets disponibles,

● on l’entretient

● on le rénove

● on le transforme

● on l’agrandit

Cette branche de l’architecture hospitalière ( RENOVATION / TRANSFORMATION EXTENSION ) nécessite une approche spécifique:

● On travaille dans un espace avec ses contraintes et ses délimitations

● On travaille dans un espace occupé et en activité

● On travaille dans un espace sensible

● On crée du “neuf” avec de l’existant

Il faut donc redoubler d’inventivité:

● Trouver les mètres-carrés nécessaires dans un espace donné

● Tenir compte des interactions entre les services, la juste transition entre les parties neuves et rénovées. Dans la conception, mais aussi lors de l‘exécution,

● Tenir compte d’un maintien de l’activité pendant les travaux dans un milieu stérile et sensible, avec des personnes fragilisées et des spécialistes en exercice de leur fonction.

● Enfin, malgré ces contraintes accrues, cette transformation doit -au même titre qu’un nouvel hôpital-, à la fois être tournée vers l’avenir par une expression innovante et attrayante, mais également s’intégrer de manière harmonieuse à la partie existante

Ces contraintes deviennent un moteur: certaines situations sont rendues complexes par une addition de paramètres apparemment inconciliables. Ce qui débouche souvent sur des solutions inédites et optimales

● à défaut d’espace, on peut donner une impression d’espace

● le choix des couleurs, de l’éclairage, de l‘agencement transfigurent les espaces devenus obsolètes

● un nouvel ascenseur, le percement d’une baie, l’ajout d’une zone de convivialité… peuvent littéralement dynamiser une situation existante

● l’ajout d’un nouvel équipement, d’un nouveau service… ouvre d’autres perspectives à l’existant. L’hôpital évolue, se spécialise, éventuellement s’agrandit…

● La transformation est possible quasiment avec n’importe quel budget. Cela permet d’entreprendre des plans directeurs à long terme, avec des moyens plus limités, tout en restant à l’avant-garde

CONCLUSION

Il y a un réel potentiel à la RÉNOVATION / TRANSFORMATION / EXTENSION Hospitalière. Cette approche, si elle est bien gérée, peut apporter d’énormes plus values et créer une expansion rapide et une dynamique exceptionnels.

Ce qui semble être une contrainte devient un véritable atout, tant en termes de budget que de délai et d’identité.

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à abelluc.hospital@gmail.com .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

17-10-2023 / 16:50 à
17:10
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager