Jérôme BRUNET

BRUNET SAUNIER & ASSOCIÉS : « Si Lariboisière m’était conté » Hétérotopie et archétype

par auteur par Jérôme BRUNET
38 38 vues.

Louis-Robert Carrier-Belleuse (1848-1913). « Les Voies de la gare du Nord, les toits de l’hôpital Lariboisière et la colline de Montmartre, Paris (Xème arr.) ». Huile sur toile, 1890-1900. Paris, musée Carnavalet.

L’hôpital est un lieu hétérotopique, un espace autre, concret, physiquement localisé a l’intérieur d’une société et qui obéit à des règles qui sont autres . 

Dénommé « Le Versailles de la misère » l’Hôpital Lariboisière du nom de sa bienfaitrice Elisa Roy, comtesse de Lariboisière est devenu l’Hôpital « modèle ». 

Son histoire de son origine à nos jours témoigne d’une capacité d’évolutivité qui a prouvé son extensibilité et sa mutabilité. 

Inspiré d’une organisation sanitaire novatrice en Angleterre, de l’hôpital idéal de Jean Dominique Du Puy, l’Hôpital Lariboisière de l’architecte Martin-Pierre Gauthier inauguré en 1854 entretient une relation à la fois indépendante, isolée mais aussi constitutive de la ville du XIXème siècle en pleine expansion au cœur de la saga immobilière du banquier James de Rothschild et du Baron Haussmann . 

Le projet du Nouveau Lariboisière que nous menons actuellement est une réponse politique et urbaine au développement de l’hôpital en centre ville et la conservation d’un patrimoine vivant . 

Une conception rigoureuse est-elle synonyme de liberté et de souplesse d’usage ? 

Quelles sont les règles et la genèse des idées qui président à la conception d’un hôpital et l’apparition d’un archétype ? 

Pour s’inscrire à cette conférence. Veuillez vous rendre à l’URL suivante : https://www.ja-sante.fr/inscription/ →

 

Date et heure

14-10-2024 / 14:50 à
15:10
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager