Laetitia MICAELLI-FLENDER, Fabrice DEL SOL, Jean-Philippe PARGADE

CHU DE REIMS / PARGADE ARCHITECTES Gestion dans le temps d’un schéma directeur hospitalier et cohérence architecturale : L’exemple du CHU de Reims

269 269 vues.

CHU DE REIMS

Sauf à disposer d’une emprise permettant la construction d’emblée de la totalité d’un nouvel hôpital, il est plus fréquent de voir la réalisation des schémas directeurs hospitaliers se décliner de manière phasée. Dans une telle hypothèse, le Maitre d’Ouvrage doit s’interroger à un double titre sur la pertinence du phasage à mettre en œuvre :

  • Sur un plan capacitaire et fonctionnel et en s’assurant du bon niveau de découpage des activités. En d’autres termes jusqu’à quel point des évolutions programmatiques sont-elles encore possibles ou non ?
  • En matière de bâti en veillant à disposer des réponses architecturalement cohérentes entre elles ; sachant le plus souvent que ces dernières doivent s’inscrire également dans l’obligation de conserver et/ou de réhabiliter des bâtiments existants. En d’autres termes jusqu’où concilier histoire et modernité ?

Penser à l’origine en une phase Chirurgie puis une phase Médecine, le projet du NH de Reims a pu être adapté pour finalement disposer :

  • D’un maintien de son capacitaire de médecine,
  • D’une augmentation de son offre de soins critiques (retour COVID),
  • D’une augmentation de son offre ambulatoire et de la création d’un second site opératoire,
  • D’un regroupement cohérent des pôles médicaux et chirurgicaux.

C’est à ce double défi que devait répondre le concours de la phase 2.

PARGADE ARCHITECTES

En effet, comment repenser l’hôpital dans le contexte d’une crise profonde du système hospitalier ? crise du système hospitalier largement décrite par ses acteurs, mais aussi crise de l’architecture hospitalière contrainte par des performances de plus en plus élevées qui tendent à perpétrer le même modèle architectural quel que soit le contexte.

Confrontés à la conception des hôpitaux, nous avons toujours pensé que l’organisation de la ville et de l’hôpital étaient comparables et qu’un regard d’urbaniste devrait aider à dénouer la complexité du process hospitalier. En créant une proximité urbaine en s’appuyant sur l’existant, en lui portant un regard nouveau, il est possible de rendre cette complexité lisible et heureuse.

La deuxième phase du CHU de Reims, un processus de transformation progressive

Le site du CHU de Reims c’est une collection des formes bâties toutes différentes qui se juxtaposent comme un puzzle sans ordre apparent, héritées progressivement de plusieurs transformations du site au cours du temps. Une topographie bien marquée, on est sur un plateau qui domine le site et qui offre des vues sur le grand paysage.

La découverte d’une véritable opportunité du site, celle de libérer tout le côté Ouest de l’emprise et de tirer parti d’un grand dégagement devant la nouvelle entrée du CHU pour créer un vaste jardin.

L’autre fondement du projet consiste en un processus de transformation progressive de l’existant en l’adaptant aux nouvelles exigences de l’hôpital. Nous créons une épine dorsale Nord-Sud qui se déploie avec des antennes en arborescence vers les différents bâtiments pour les connecter entre eux. Le projet vient ainsi compléter l’élément manquant d’un puzzle. Chaque concours d’architecture hospitalière nous fait découvrir une incroyable diversité de situations. C’est pour nous, l’occasion de défricher les nouveaux besoins de l’hôpital. C’est en effet là, dans cet équipement majeur de la cité, véritable témoin de notre société que se focalisent ses nouveaux enjeux

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à abelluc.hospital@gmail.com .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

17-10-2023 / 16:00 à
16:20
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager