Sylvia YAMMINE, Thomas SCHINKO

LIBAN : De l’hôpital à la connaissance de la ville. Un Hôpital, Mémoire connectée au port de Beyrouth

par auteur par Sylvia YAMMINE, Thomas SCHINKO
16 16 vues.

Au Liban, l’explosion du 4 août a dévasté plusieurs hôpitaux de Beyrouth. Sa puissance a été phénoménale et a durement affecté le secteur hospitalier qui agonisait depuis plusieurs mois déjà, la crise économique et financière couplée à la pandémie du Covid-19 l’ayant mis à rude épreuve.

En quelques secondes, quatre grands hôpitaux de la capitale Beyrouth : le centre médical universitaire-hôpital Saint Georges, l’hôpital libanais-Geitaoui, l’hôpital des soeurs du rosaire et l’hôpital gouvernemental de la Quarantaine, sont devenus hors service. Les établissements, qui assuraient des soins à des milliers de patients, sont aujourd’hui dévastés. La crise que connaît le secteur continue de peser lourd.

Faces à ces défis, comment apporter les réponses aux besoins d’un secteur en crise, dans une démarche de reconstruction de la capitale qui doit être durable et centrée sur les habitants, en renforçant le lien ville-hôpital et en retrouvant une nouvelle vision plus humaniste et plus pragmatique.

Le concept « L’Hôpital-Mémoire de Beyrouth » est une nouvelle approche post-catastrophe qui regroupe ces quatre hôpitaux affectés dans l’objectif de réimaginer l’hôpital dans la ville comme un élément principal de revitalisation. c’est une opportunité à saisir pour le développement du lien entre ville et hôpital et rendre plus attractif le territoire de santé et le cadre de vie de la ville à travers un parcours ville–hôpital qui nous invite à découvrir la ville et qui permet aux hôpitaux de s’ouvrir à la ville. Ce parcours qui relie ces hôpitaux entre eux joue le rôle d’artère principale de découverte, de services et de connexion, en mettant en oeuvre un échange croisé entre les différents acteurs qui nécessite avant tout une volonté et un engagement sérieux, en organisant une gouvernance ville-hôpital.

C’est une initiative inspirante qui nécessite une réflexion de fond qui pourra redévelopper le secteur de santé, le bien gérer après l’explosion, le moderniser et l’intégrer avec le langage de l’environnement at le connecter avec la vie quotidienne et le milieu de vie en développant les quartiers environnants et en reliant plusieurs fonctions pour alimenter ce secteur et dans la même logique revitaliser les quartiers dévastés.

C’est autour de ces hôpitaux existants que l’organisation urbaine doit innover, L’interaction entre eux doit trouver les connexions nécessaires à l’idéal de soins par une complémentarité de services et de spécialités. Ces hôpitaux seront connectés entre eux par une artère urbaine qui sera un accès aisé et qui prévoira pour le personnel soignant, un habitat adapté de proximité, de même pour les visiteurs et la famille des hôtels et des logements, en transformant quelques immeubles en résidences hospitalières, afin de repeupler les quartiers et créer une synergie entre les quartiers et les hôpitaux. Ce regroupement s’intégrera au dynamisme de la ville et le service hospitalier se ramifiera auprès des habitants de la ville, afin d’assurer santé et prospérité, en rendant plus sûre la pratique de la marche et du vélo et en développant un réseau cohérant et structuré de navettes électriques qui relie les hôpitaux entre eux sur un trajet de 1.4 km, qui permet aux citoyens d’opter pour les modes de transport moins polluants et moins énergivores. De nombreux espaces verts, piétons, parkings souterrains, des cheminements et des voies nécessaires doivent être mis en place, afin d’assurer des liaisons douces entre les différents établissements hospitaliers et le port.

« L’Hôpital-Mémoire de Beyrouth » deviendra le miroir de la ville à travers ce lien urbain et vert en ouvrant les sites hospitaliers au public et en créant le rapprochement entre les différents sites et le port par une traversée verte qui mène au 2ème bassin pour le transformer en mémorial et en un jardin public, en faisant de la nature une composante fondamentale du processus de guérison à travers ce parcours qui invite à la détente et qui soulage en sollicitant les sens de la vue, de l’ouïe, de l’odorat et du toucher, par les murs végétalisés, les toits terrasses, les balcons remplis de bacs de plantes … etc.

Les patients, les visiteurs et le personnel, mais aussi tous les habitants des alentours peuvent profiter de cet environnement plein de vie qui continuera à l’intérieur de ces hôpitaux proches du port par l’intégration d’un service administratif ou un service de restauration ou commercial dans l’enceinte de l’hôpital ouvert à la rue.

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à ja-sante@orange.fr .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

18-10-2021 / 15:15 à
18-10-2021 / 15:35
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager