Roelof GORTEMAKER

PAYS-BAS : Ouvrons la dernière porte ! Alternatives spatiales à la chambre d’isolement

par auteur par Roelof GORTEMAKER
12 12 vues.

L’isolement thérapeutique est une pratique psychiatrique développée à la fin du XVIIIe siècle. Elle était considérée, à l’époque, comme une pratique indispensable pour soigner les «aliénés». Les progrès thérapeutiques, l’apparition des neuroleptiques a suscité l’espoir de ne plus avoir recours à de telles méthodes. Cependant, alors qu’aucune étude scientifique internationale ne peut démontrer les bienfaits de l’isolement thérapeutique chez les patients, cette pratique fait partie intégrante de nos systèmes de soins psychiatriques, et elle continue à poser de nombreuses questions thérapeutiques, éthiques, techniques. Elle place aussi la psychiatrie dans des problématiques contradictoires du respect des libertés et d’exigence de sécurité. L’isolement, est certes encadré par la loi, mais son recours reste souvent défendu dans les situations où la sécurité du patient ou de son environnement semble compromise.

Dès lors que le vécu des patients s’avère traumatisant, et que ceux des soignants sont aussi contrastés que paradoxaux (soulagement et angoisse, contrôle et impuissance, tristesse et colère, culpabilité) n’avons-nous pas alors d’autres alternatives à concevoir et imaginer? Le recours à l’isolement est en quelques sortes l’expression d’une impasse thérapeutique.

Une étude menée aux Pays-Bas montre que le risque d’être isolé diminue en fonction de l’espace privé réservé à chaque patient, du confort et de la visibilité dans le service. La multiplication de lieux collectifs, où les soignants et les soignés peuvent se croiser, ferait baisser le recours à l’isolement.

Au sein du monde psychiatrique, un mouvement est donc en cours depuis un certain temps pour réduire au maximum l’isolement des patients. Comment pouvons-nous en tant qu’architecte contribuer à cette évolution des soins ? Au travers de plusieurs projets réalisés et de sujet de recherche, nous souhaiterions interroger et illustrer notre rôle dans la conception de ces espaces. Comment accompagnons-nous les établissements psychiatriques par nos propositions architecturales afin que leur vision des soins soit en cohérence avec l’environnement physique des patients ?

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à ja-sante@orange.fr .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

18-10-2021 / 14:00 à
18-10-2021 / 14:20
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager