Didier SALON

QUATRIÈME TEMPS DE L’EHPAD

par auteur par Didier SALON
121 121 vues.

Informations

 

Passé simple :
Vingt ans, le bel âge. Des fondations solides : projet de vie, autonomie, socialisation, liberté, citoyenneté… D’énormes progrès : confort, intimité, fonctionnalité, accessibilité, hygiène, soins, gestion, professionnalisme, qualité de vie, restauration, bien être, animation, vie sociale, accompagnement…
Futur antérieur :
Réduire l’isolement, la cité accueillante au vieillissement, diversifier l’offre, parcours résidentiels, plates-formes de services, mutualisations…
Présent indicatif :
Pause mondiale : dettes pharaoniques, déséquilibres flux/stock, imprévisibilité, déficit de soins, techniques, humains, distanciation sociale, chez soi contraint, éloignement des corps, modifications psychiques…
Révélations : engagement, dévouement, compréhension collective, acceptation des contraintes, peur partagée, mort proche et incertitudes…
Modifications : intrusion de la mondialité dans l’intime, domicile et vie sociale « panoptisés » par le digital, flux/datas en permanence, travail et école à la maison, cohabitation spatiale, discipline mentale, incorporation de nouveaux gestes, injonctions collectives, nouvelles relations des corps à l’espace, question démocratique…
L’Ehpad est un nœud sociétal : emblème de la fragilité, allégorie du passage, une habitation singulière du monde, échos du présent ?
Futur conditionnel :
Dire maintenant l’après serait prédire. Observer ce qui se passe, le chemin nécessaire.
Les architectes ont d’autres défis, moins brutaux mais inexorables, ils ont tous rendez-vous dans leurs projets. Mais ils connaissent l’incertitude et la complexité, sources et contraintes à la fois. Ils inventent les concepts, les prismes, les angles, les relations qui donnent forme au futur. Ils bâtissent les espaces des bonnes questions.
Si j’étais « le client », je voudrais du futur possible, pas seulement un état futur. Je demanderais d’autres organisations spatiales, techniques, du sens, de la coopération. Je voudrais des lieux « agiles », pas seulement fonctionnels. Des lieux qui « conjuguent » entre eux sociabilité, urbanité, habitabilité, intimité, technicité, frugalité, adaptabilité, pérennité, etc.
Et surtout pas « l’Ehpad futur idéal » !

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à ja-sante@orange.fr .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

27-10-2020 / 16:30 à
27-10-2020 / 16:50
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager