Emmanuel DE FRANCE, Arnaud DAMBRINE

Pas de vacances pour la médecine de ville

518 518 vues.

  • Les déserts médicaux urbains, problème médical ou problème d’urbanisme ?

Les déserts médicaux gagnent l’ensemble du territoire, des zones rurales au cœur des métropoles. En région parisienne, les rapports de l’Agence régionale de Santé (ARS) constatent ainsi une sous-densité médicale dans le nord-est de la capitale et dans la majorité des communes de la Petite Couronne. Les carences provoquées par le vieillissement des soignants couplé aux difficultés foncières et architecturales, participent à l’expansion d’une désertification multifactorielle.

Dans le cadre du programme FAIRE 2020 – organisé et soutenu par le Pavillon de l’Arsenal – l’agence Oglo étudie depuis douze mois la sous dotation médicale sur le territoire parisien. Cette recherche s’intitule « Pas de vacances pour la médecine en ville ».

  • Les maisons médicales : une opportunité architecturale pour repenser les conditions d’insertion de la médecine du quotidien

Il est urgent de repenser ce maillon essentiel de la santé publique qu’est la médecine de ville, comme a pu le démontrer si dramatiquement la crise sanitaire de 2020. L’innovation architecturale et urbaine doivent contribuer à la reconstruction d’un réseau de santé du quotidien.

La multiplication des projets de maison médicale – élément souvent méconnu de la chaîne sanitaire – souligne la volonté des jeunes médecins et des professionnels participant aux soins de premier recours, de s’installer en groupe et de pratiquer un exercice coordonné. Volontiers présentées comme un intermédiaire entre la médecine libérale et la médecine hospitalière, les maisons médicales ne constitueraient-ils pas avant tout l’avenir de la médecine de ville ?

La variété des appellations – cabinet de santé, maison médicale, pôle santé, centre de santé, maison de santé pluridisciplinaire – révèle que le programme n’est pas encore tout à fait fixé et qu’une réflexion autour des formes courantes de la médecine de ville est à l’ordre du jour. Comment définir un modèle novateur et pérenne ? Doit-on se limiter à réunir des cabinets médicaux ou faut-il imaginer des lieux hybrides dédiés à la santé en général ? Peut-on conjuguer d’autres usages que la santé avec ces établissements ?

Conçus pour répondre aux besoins de tous les jours comme aux périodes de crise sanitaire, des programmes de santé d’un nouveau genre s’affirmeraient comme un élément clé de la ville résiliente.  

Pour vous inscrire à ce cette conférence, envoyez vos informations par e-mail à ja-sante@orange.fr .

Inscrivez-vous via le webmail : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

19-10-2022 / 09:55 à
19-10-2022 / 10:15
 

Types de Sessions

 

Thématique

Partager